Gestion des zones récréatives (lacs, rivières)

points microbia environnement  Parce que leur santé vous concerne…

Baignades, activités nautiques, usages divers de l’eau des étangs, lacs, rivières, face aux proliférations de cyanobactéries.

Anticipez les risques sanitaires de contamination et prenez un temps d’avance pour agir !

gestion zones récréatives eau

Constat

Effets collatéraux du réchauffement climatique avec des épisodes de canicules de plus en plus longs et fréquents, et des perturbations écologiques liée à l’activité humaine, aucune région n’est aujourd’hui épargnée par les proliférations de cyanobactéries dans les eaux de surface, rivières calmes ou plans d’eau. Qui n’a pas remarqué ces irisations vertes l’été en bordure de plans d’eau ?

Pourquoi surveiller les Cyanobactéries ?

Certaines espèces productrices de toxines sont capables d’envahir rapidement les plans d’eau douce et les rivières. En cas de contact ou d’ingestion d’eau contaminée, on peut observer des effets plus ou moins graves sur la santé humaine (démangeaisons, irritations, diarrhées, vomissement, problèmes respiratoires, troubles neurologiques), voire mortels pour la faune sauvage, le bétail ou les animaux domestiques.

Un vrai enjeu de santé publique et de sécurité sanitaire auquel sont confrontés les gestionnaires de sites aquatiques (maires, élus départementaux, propriétaires privés).

Les décès de chiens ayant barboté dans des eaux de rivières ou stagnantes font régulièrement la une des médias régionaux durant la saison estivale, générant un climat anxiogène au sein des populations locales et écornant l’image du territoire et son attractivité, ainsi que la crédibilité des décideurs en charge de la gestion du site.

Situation existante

Par mesure de précaution ou suite à l’occurrence d’événements critiques, de plus en plus d’étendues d’eau sont ainsi interdites à la baignade et à la pêche sur des durées indéterminées en période estivale, avec un impact direct sur les activités économiques et touristiques, mais engendrant également des conséquences sociales.
Parallèlement, les méthodes de surveillance généralement employées : détection visuelle (souvent trop tardive et ne préjugeant pas de la toxicité) ou analyses normalisées classiques en laboratoire, dont les résultats différés de plusieurs jours, ne permettent pas d’anticiper, ni de statuer sur l’évolution de la toxicité en temps réel, afin de piloter la gestion de crise de manière efficiente en toute connaissance de causes.

L’apport de Microbia Environnement

Les systèmes de prédiction et d’alerte météo mis en place ces dernières années pour les territoires soumis au risque inondation, sont une bonne illustration de l’intérêt d’avoir des outils efficaces d’anticipation du risque pour protéger les populations et limiter les conséquences d’épisode climatique dangereux.
Dans le même esprit, pour faire face aux proliférations croissantes de cyanobactéries sur les étendues d’eau et limiter au mieux les conséquences engendrées :

Nous vous proposons un service d’alerte précoce sur mesure pour une gestion proactive et optimisée
– « Météo » de la qualité de l’eau / Aide à la décision

secteur plan d'eau

secteur plan d'eau

Responsable ou élu territorial, vous êtes gestionnaire de plans d’eau ou cours d’eau sensibles aux cyanobactéries en période estivale ?

Professionnel du tourisme et des loisirs, vous organisez des activités nautiques en milieu naturel privé ou public ?

microbia environnement
id ut facilisis sem, libero sed accumsan efficitur. eleifend mattis libero Retour haut de page