Early warning for toxic marin algae blooms

études de cas

 

Les micro-algues toxiques sont des microorganismes unicellulaires photosynthétiques capables de proliférer et de produire des toxines responsables de problèmes sanitaires et économiques importants. Ces toxines peuvent être diarrhéiques (DSP), paralysantes (PSP) ou neurotoxiques (NSP) et causent des empoisonnements très dangereux allant des troubles gastro-intestinaux à la mort par la paralysie.

L’origine des efflorescences n’est pas connue, et s’il existe des périodes favorables à la prolifération des micro-algues, il n’y a aucun modèle permettant de prédire leur apparition ou leur relation avec des activités anthropiques.

De plus, la fréquence et l’apparition d’algues toxiques ont augmenté durant ces dernières années et se sont étendues géographiquement aux eaux récréatives et aux sites de production aquacole qu’ils soient lagunaires, marins ou estuariens induisant des pertes financière, économique et d’image de grande ampleur.

Il est donc préférable de mettre en place une surveillance suivie des sites aquatiques sensibles qui ont un contact avec l’homme, le bétail ou avec une production aquacole.

Microbia Environnement offre un accès à des technologies innovantes simples et faciles d’utilisation permettant d’anticiper efficacement le risque microbiologique lié aux algues toxiques marines sur les sites d’aquaculture ou touristiques. Nos solutions sont conçues pour la détection de plusieurs espèces d’algues toxiques d’intérêt comme Alexandrium, Dinophysis et Pseudo-Nitzschia en quelques heures avec une procédure simplifiée. Ces technologies innovantes sont basées sur la reconnaissance génétique des espèces toxiques actives et vivantes qui sont responsables de la contamination de l’eau et des produits de la mer par des toxines paralysantes, diarrhéiques et neurotoxiques.

ultricies Phasellus quis, ut odio mattis eleifend mattis tristique id consequat. Scroll to Top